Selon l’étude américaine Evaluation of Evidence-Based Practices in Online Learning menée par Barbara Means du US Department of Education en 2010 :

“Les apprenants suivant un enseignement en ligne réussissent mieux que ceux suivant le même cours en présentiel ; et si l’enseignement est délivré en blended, les résultats sont encore meilleurs.”

Les interactions entre les étudiants eux-mêmes et entre les étudiants et les enseignants ne sont pas réduites avec le numérique, bien au contraire, elles sont plus nombreuses. En effet, le blended permet de sortir d’un modèle dominé par des échanges à sens unique pour se rapprocher du dialogue. L’enseignant n’ayant plus la posture de l’unique “sachant”, il en redevient tout de suite beaucoup plus accessible. Cela peut aussi désinhiber certains étudiants plus timides qui vont se sentir plus à l’aise pour intervenir en cours.

Aussi, un étudiant qui bloquerait sur une notion ne reste plus en échec chez lui face à un exercice ou problème qu’il n’arriverait pas à résoudre ou à traiter. Il peut ainsi bénéficier du soutien de ses camarades et de son professeur plus disponible pour des explications individuelles.

De plus, l’éducation doit se saisir des outils technologiques que ses publics utilisent quotidiennement. Des cours en vidéos permettent de digitaliser l’enseignement pour correspondre aux usages actuels de consommation de l’information donc par extension d’acquisition des connaissances.

Outre les données issues de l'activité des étudiants sur la plateforme et des résultats aux auto-évaluation, la plateforme IONISx, collecte les impressions des étudiants. En effet, après chaque module l’étudiant a l’espace pour s’exprimer et noter de 1 à 5 sa compréhension de ce qu’il vient de suivre et sa perception de la qualité de l’enseignement apporté. Les statistiques issues de ces retours d’utilisateurs peuvent faire émerger des difficultés, des suggestions, et des idées d’activités pour le cours suivant : soutien, application spécifique, challenge, etc…

“Les choses les plus innovantes et qui favorisent la transformation sont en chair et en os. Il est bien probable que l’outil le plus innovant sur la planète est un enseignant innovant, précédé peut-être par un élève engagé et innovant (quoique que celui-ci soit malheureusement tributaire du premier).”  Jacques Cool, enseignant en science, techno-pédagogue au Canada.

Avez-vous trouvé votre réponse?